Le congé individuel de formation (CIF)

 
clin d'oeil


Suivre une formation de son choix, sans avoir à la financer avec ses propres deniers, tout en conservant tout ou partie de sa rémunération et son emploi... C'est possible grâce au CIF !Le congé individuel de formation s'adresse à tous les salariés du secteur privé, qu'ils soient en CDI, CDD ou en intérim. II permet de suivre une formation d'une durée d'un an à temps plein ou de 1200 heures à temps partiel, tout en conservant son emploi.

QUELLES SONT LES CONDITIONS REQUISES ?
-Vous êtes en CDI. Vous devez avoir exercé une activité salariée durant 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 dans l'entreprise qui vous emploie au moment de votre demande.
-Vous êtes, avez été récemment (ou êtes encore) en CDD. Vous devez avoir travaillé pendant 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont au moins 4 mois au cours des 12 derniers mois. Sauf accord de votre employeur, le CIF se déroulera en dehors de la période d'exécution de votre CDD. La formation devra commencer au plus tard un an après la fin de votre contrat.
-Vous êtes intérimaire. Vous devez totaliser 1 600 heures d'expérience professionnelle dans une entreprise de travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 dans celle où vous déposez la demande.

QUELLE EST LA MARCHE À SUIVRE ?
Vous devez adresser un dossier de demande de financement auprès de l'Opacif dont dépend votre entreprise. Pour les salariés en CDI ou en CDD, il s'agit, dans 80 % des cas, du Fongecif (Fonds de gestion du congé individuel de formation) et, pour les intérimaires, du FAF-TT (Fonds d'assurance formation du travail temporaire, voir le «Carnet d'adresses», page 22).
Pour octroyer un congé individuel de formation, chaque organisme possède ses propres critères et surtout ses priorités (âge, acquisition d'une certification...). Pour les connaître, n'hésitez pas à contacter l'établissement dont vous dépendez avant de déposer votre demande.

FAUT-IL L'ACCORD DE SON EMPLOYEUR POUR PARTIR EN FORMATION ?
Si vous êtes en CDI, vous devez adresser à votre employeur une demande écrite d'autorisation d'absence (au moins 60 jours avant pour un stage de 6 mois, 120 jours avant pour un stage plus long). Celle-ci doit indiquer l'intitulé du stage, sa date d'ouverture, sa durée et le nom de l'organisme qui le dispense. Votre employeur doit vous répondre dans les 30 jours. S'il ne peut s'opposer à votre départ en formation, il peut cependant demander un report (de 9 mois maximum), pour raisons de service.

QUELLE EST LA RÉMUNÉRATION DURANT LE CIF ?
Votre rémunération n'est maintenue que si vous obtenez l'accord de l'organisme financeur.
Si votre demande est acceptée, celui-ci prendra en charge entre 80 et 90 % de votre salaire (et jusqu'à 100 % si celui-ci est inférieur à deux fois le Smic). II peut aussi vous rembourser les frais de formation, de transport et d'hébergement, dans leur intégralité ou en partie, selon des règles qu'il a déterminées.
De son côté, votre employeur peut décider de financer la rémunération et les frais restant.

Retour aux formations